Les Décovores? Une petite note d’intentions.


VARIA / lundi, mai 27th, 2019

Il y a déjà un an, je démissionnais d’un emploi à temps plein dans une grosse société de consultance en informatique et management. Mon travail me rendait profondément malheureuse, tant pour les aspect de fond – je n’étais pas faite pour ce domaine spécifique – que pour le cadre dans lequel je l’exerçais – mes chefs et l’entreprise n’offraient pas un cadre sain pour travailler. Dépitée, au bord du burn out, je démissionnais mon travail pour rien, sans plan B autre que la confiance dans le soutien indéfectible de ma famille – quelle chance!

Quelques mois plus tôt, j’avais décidé de débuter des études en cours du soir en décoration d’intérieur. Par envie, par passion. Parce que depuis toujours, j’aimais imaginer des intérieurs, leur agencement, leur décoration, que je faisais des tas de plan des espaces que j’imaginais, sans qu’ils existent même. Et que je me plaisais tous les ans à décorer ma maison pour les fêtes – et surtout Halloween, à l’occasion de mon anniversaire. Je ne savais pas encore où ce chemin me mènerait et, honnêtement, ce chemin ne fait encore que commencer.

Mais c’est dans ce cadre que l’une de mes volontés de toujours – écrire – est devenu une évidence. Une évidence compliquée à mettre en oeuvre, oui, parce qu’ambitieuse en termes tant d’exigence de qualité que de temps. Ce blog est donc le produit de ces deux choses que j’aime, l’écriture – tangente de mon amour pour la lecture – et la décoration d’intérieur – traduction de ma passion grandissante pour les arts décoratifs et leur histoire, mais aussi mon intérêt plus général pour les sociétés et leurs évolutions.

Les Décovores, c’est donc un blog qui aborde avant tout le thème de la décoration d’intérieur et du design mais en y incluant l’histoire des arts, et la façon dont ceux-ci sont inscrits dans leurs époque. La ligne éditoriale diffère donc des sites déco, qui offrent pléthore de conseils – que j’aime par ailleurs beaucoup lire moi-même! En termes de fréquence de publication, contrairement à ce qui a été fait au cours des deux mois précédents (avec une absence de publication en avril et mai 2019), je vais me tenir à une publication par mois environs, de façon à proposer un contenu aussi qualitatif que possible. Cela me permettra de réaliser des visites à l’étranger, par exemple. La liste de sujets à aborder est si longue que je pense à ce stade pouvoir écrire des articles pendant 10 ans à ce rythme… mais comme la tortue, mieux vaut avancer lentement mais sûrement… et qui sait, si ces contenus vous plaisent, peut-être pourrais-je consacrer plus de temps à cette activité que j’aime énormément…

Finissons ce court article par une définition: qu’est ce qu’un « décovore » Littéralement, un décovore, c’est celui qui se nourrit de décoration.

Si l’art est la nourriture de l’âme, et la beauté nécessaire à l’individu pour contempler au mieux l’inconnu, la décoration n’est-elle pas le carré de chocolat qu’on aime tant dévorer? Voilà le sens de ma démarche. 

Pauline, 26 ans, décovore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *